Julie Verdeaux
Sophro-thérapeute à Châtenay-Malabry
7 rue de l'Eglise, 92290 Châtenay-Malabry
 

Découvrez le tips de la case #22


On va un peu plus loin sur le sujet des émotions ?

 

Alors on récapépète car cet article est la suite de celui d'hier (case #21 https://www.julie-verdeaux.fr/blog/articles/decouvrez-le-tips-de-la-case-21).

Pour mieux suivre, n'hésitez pas à aller le lire avant de continuer le tips d'aujourd'hui ! Car oui, c'est un tips ! Je vous donne quelques astuces plus loin vous verrez ;)

 

  • Donc, nous avons vu : 

- que les émotions sont normales !

- qu'elles nous permettent d'être en lien avec notre environnement et d'agir ou de réagir

- que le mouvement fait partie à part entière du concept d'émotion. Cela part d'un stimulus extérieur qui génère manifestation corporelle (sensation dans le corps) puis une mise en action;

 

  • D'accord mais si l'émotion n'est pas suivie d'un mouvement, d'une réaction alors que se passe-t-il ?

 

Alors cela veut dire que pour une raison x ou y on a appris :

- à contenir ses émotions (parce que ça ne fait pas très propre sur soi ce truc là)

- à enfouir ses émotions (parce qu'on a vécu des situations où elles n'étaient pas bien reçues, qu'elles engendraient plus de soucis que d'avancées)

- à ne pas reconnaître, identifier ses émotions (peut-être parce qu'on a grandi autour de pairs qui n'étaient pas familiers et à l'écoute du sujet pour eux-mêmes)

- ou encore à se couper des sensations dans notre corps (c'est parfois une question de "survie", suite à un choc émotionnel par exemple).

 

Je tiens à préciser ici que je ne dis pas que c'est mal ! Aucun jugement de ma part car chacun fait du mieux qu'il peut, avec en arrière-fond son histoire de vie, ses expériences, sa personnalité, ses apprentissages, son éducation.

Ce qui est intéressant c'est de garder dans un coin de notre tête que tous ces critères peuvent être autant de conditionnements, de filtres, de biais dans notre vision et compréhension d'une situation.

Et hop, si ce n'est pas déjà fait, un petit tour en case #15 pour en savoir plus sur cette histoire bizarre de filtre !

https://www.julie-verdeaux.fr/blog/articles/decouvrez-le-tips-de-la-case-15

 

Mais revenons-en à la question plus haut: "que se passe-t-il ?"

 

Well well well... vous connaissez le principe de la cocotte-minute ?

Elle chauffe, chauffe chauffe. La pression monte à l'intérieur et s'il n'y a pas le sifflet de décompression pour faire sortir un peu de cette pression et remettre de l'équilibre, elle risque d'exploser.

Bon et bien transposons le modèle du contenant cocotte-minute à votre corps et votre mental. La pression monte au fil des émotions qui s'accumulent sans pouvoir être évacuées... pas de sport, d'art, d'écriture, de musique ou de techniques thérapeutiques ou psycho-corporelles pour faire office de sifflet...

 

... Et oui ! vous avez deviné : ça sort inopinément, ou bien cela explose, ou encore le corps décide de vous lâcher.

 

Oui parce que c'est ça aussi qu'il faut que je vous dise ! Lorsque quelque chose n'est pas ok, le corps va vous le faire savoir. D'abord tranquillou : une petite alerte gentille "ah tiens c'est bizarre j'ai mal ici, enfin bref, avançons". :D Bon, et bien puisque ça n'est pas suffisant pour être entendu ou entendable, la fois suivante c'est un peu moins sympa comme alerte. Et ainsi de suite jusqu'à ce que vous soyez bloqué(e) s'il le faut et contraint(e) et forcé(e) d'entendre et... de réagir ! 

 

Bon je m'égare et surtout, le but de cet article n'est surtout pas de vous faire peur mais plutôt de vous donner des clés pour gagner en autonomie dans l'accueil, la compréhension et rééquilibrage de vos émotions.

 

Alors voilà : sachez qu'il existe 4 grandes catégories d'émotions (ses catégories ont elles-mêmes des sous-catégories suivant le degré d'intensité notamment) :

 

- La peur

Elle permet de nous tenir alerte et nous faire réagir pour nous mettre en sécurité. Si l'on manque de traverser alors qu'une voiture arrive, le klaxon de cette dernière va nous faire peur. Alors nous nous rangeons rapidos sur le trottoir, en sécurité.

Alors bien sûr, toutes les peurs (anxiété, angoisse, panique etc) ne s'expriment pas toutes au moment opportun ni de la façon la plus adéquate.

Pour vous aider à les comprendre et les pacifier, il sera intéressant de regarder quelle(s) type(s) de manifestations, sensations vous ressentez, dans quelle(s) situations.

Et pour vous aider à vous apaiser, vous pouvez dans un 1er temps utiliser la respiration :

- abdominale en case #1 

https://www.julie-verdeaux.fr/blog/articles/decouvrez-le-tips-de-la-case-1

- complète (profonde) en case #2 

https://www.julie-verdeaux.fr/blog/articles/decouvrez-le-tips-de-la-case-2

 

- La colère

Elle nous permet de poser nos limites. Elle répond à un besoin d'être entendu(e) ou respecté(e). 

Avec la colère, tout le sujet sera de pouvoir l'exprimer sans faire mal et sans se faire mal, de manière à ce que son expression puisse amener à évacuer l'objet du mécontentement ou à trouver une solution, un compromis acceptable.

Pour évacuer la colère, testez les pratiques :

- du coussin en case #16

https://www.julie-verdeaux.fr/blog/articles/decouvrez-le-tip-de-la-case-16

- de la cible (ou chamboule-tout) en case #20

https://www.julie-verdeaux.fr/blog/articles/decouvrez-le-tips-de-la-case-20

Vous m'en direz des nouvelles !

 

- La tristesse

La tristesse est particulière. Elle est notamment présente lorsqu'une situation est ainsi et que l'on ne peut rien y faire pour la changer. Pleurer par exemple permet alors de vider et de s'accommoder petit à petit de ce qui n'est plus.

Elle permet également de prendre conscience que quelque chose n'est pas en accord avec notre envie, notre vision des choses et de réajuster.

 

Pour vous accompagner et vous cajoler dans des moments de tristesse, testez la visualisation de la couleur, décrite en case #18

https://www.julie-verdeaux.fr/blog/articles/decouvrez-le-tips-de-la-case-18

Faites venir une couleur qui vous réconforte (le rose fonctionne bien) ou vous apaise (le bleu, pour le calme).

 

- La joie

La joie quant à elle est une émotion de partage. Elle sert à faire circuler une énergie de vie.

Riez, danser, chantez et partagez cette émotion qui fera du bien autour de vous !

N'hésitez pas, pour la joie, à faire ou refaire le tips de la case #9

https://www.julie-verdeaux.fr/blog/articles/decouvrez-le-tips-de-la-case-9

 

Le saviez-vous ? Il existe des émotions dites "trafiquées" ! Il s'agit d'une émotion détournée dans son expression sur une autre. Si par exemple la colère n'était pas tolérée dans votre famille et qu'elle était sanctionnée, alors peut-être avez-vous appris à ne plus exprimer de la colère mais plutôt de la tristesse ? La tristesse dans ce cas n'est pas vraiment de la tristesse : elle est trafiquée pour remplacer la colère.

 

Le sujet des émotions me passionne et est au coeur de mes accompagnements au cabinet ! Alors si cet article vous plaît, vous parle, vous interpelle et que vous souhaitez en découvrir plus sur vos émotions et les moyens de les entendre, comprendre, pacifier, n'hésitez pas à solliciter un rdv !

 


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

Ouvrez-vite la dernière case... #24 !

24 Déc 2022

Ecouter l'élan du coeur et cultiver la gratitude
 
Et voilà, nous y sommes ! La dernière case du calendrier de l'Avent !
Le tips du jour sera sur la gratitude et l'élan du coeur donc.
 
Je vous pro...

Découvrez le tips de la case #23

23 Déc 2022

Accueillir, prendre conscience et faire circuler l'inconfort (ou diffuser le confort)
 
Bizarre ce titre ? Pas tant que ça ! Cette nouvelle pratique est en fait dans la continuité des 2 articles pr...

Découvrez le tips de la case #22

22 Déc 2022

On va un peu plus loin sur le sujet des émotions ?
 
Alors on récapépète car cet article est la suite de celui d'hier (case #21 https://www.julie-verdeaux.fr/blog/articles/decouvrez-le-tips-de-la-c...

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Institut Cassiopée

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.